mardi 23 avril 2013

La Guadeloupe au cœur du réseau des laboratoires vivants et espaces de l’innovation d’Amérique Latine et des Caraibes (LEILAC)


Sous l’égide de la Fondation des Territoires de Demain (www.territoires-de-demain.org) et de son réseau RELAI (Réseau français des laboratoires vivants et espaces de l’innovation - www.relai.org ), vient de se constituer un réseau spécifique des lieux de l’innovation des Caraïbes et de l’Amérique Latine (http://leilac.my-innovation.org). La stratégie de ce réseau dans lequel tous les acteurs des territoires français auront un rôle majeur consiste à leur conférer une place de premier ordre tant dans la constitution d’un grand espace atlantique de l’innovation où les acteurs économiques et territoriaux pourront profiter de la collaboration avec toutes les entités les plus innovantes, mais également mettre en avant les spécificités de leur identité qui leur permettront précisément d’ambitionner à l’horizon 2020 de proposer aux autres pays du continent un modèle de développement innovant et durable au lieu de suivre d’autres modèles qui ne s’inscrivent ni dans leur histoire ni dans les volontés de leurs populations. Les mutations actuelles se traduisent, au-delà des impacts de la crise économique, par la genèse d’une économie basée sur la connaissance. Il est donc essentiel que les entreprises et les territoires disposent de lieux au sein de leurs édifices consacrés à une innovation ouverte et de rupture (une commission vient d’être confiée par le premier ministre à Anne Lauvergeon sur ce sujet) et où donc se rencontrent les porteurs de projets locaux, les chercheurs, mais aussi la société civile - les usagers, les clients, les élus…-.

Le Living Lab de l’éducation thérapeutique en Guadeloupe, mais aussi le CIMLAB martiniquais ont été parmi les premiers non seulement à bénéficier de cette démarche et de ces collaborations, mais aussi ont eu la dure tâche d’ouvrir les chemins du possible. Aujourd’hui c’est toute la Caraïbe et l’ensemble des territoires périphériques de l’Union européenne de manière générale qui entendent devenir une terre de laboratoires vivants et d’espaces de l’innovation. Les Living Labs du RELAI en métropole constituent autant de partenaires, mais aussi tous les tiers lieux de l’innovation rassemblés au sein de LEILAC comme par exemple les derniers créés: en Colombie (e-learning, e-santé, art rupestre) au Vénézuela (e-tourisme), au Mexique (Villes Intelligentes), en Équateur (Inclusion numérique), au Pérou (Institut du sommeil), en Bolivie (e-learning), à Cuba (e-sante et information scientifique et technologique), en Argentine (Entreprendre ensemble) et au Chili (coopération décentralisée) entre autres. Ceci sans oublier les espaces africains (prochainement évoqués à l’occasion des Web Days d’Alger) et certains des lieux les plus innovants dans d’autres pays européens comme en Espagne (Madrid, Bilbao, Mataró…). Territoiresde Demain a participé à Bruxelles les 16 et 17 avril derniers au Sommet de lacoopération entre Europe et Amérique Latine en matière d’innovation et derecherche: au-delà des pratiques d’autrefois, c’est bien un espace commun de l’innovation atlantique qui se met en place et c’est là une occasion majeure  pour tous de construire un futur commun pour nos économies et nos cultures.

lundi 8 avril 2013

Depuis Diderot, la campagne innovante de l’Encyclopédie au web

Depuis Diderot, la campagne innovante de l’Encyclopédie au web - Langres - 6 avril 2013



Les nouveaux espaces d’innovation: certitudes et interrogations
Laura Garcia Vitoria

Synthèse de l’intervention:
Les laboratoires vivants dont je vais vous parler sont par excellence les lieux de l’innovation rurale aussi bien qu’urbaine. On ne pouvait pas ne pas les évoquer en parlant de Diderot.
D’abord parce que celui-ci a été l’homme des espaces de l’innovation, comme l’illustre une partie de l’Encyclopédie. On y reviendra.

On ne pouvait pas non plus esquisser une telle filiation parce qu’il a été l’homme de la promotion des liens, des liens notamment entre les savoirs comme le souligne un chercheur comme Manuel Lima qui y voit un promoteur de la démarche même de l’hypertexte. Je reviendrai aussi sur l’économie des liens sans laquelle il n’est pas de fonctionnement des espaces de l’innovation. Nous savons bien que l’Encyclopédie était pour Diderot un dictionnaire d’associations dans lequel les connexions entre les différents domaines de la science étaient rendues visibles - et surtout libres d’être consolidées par chaque lecteur -.

Ces deux considérations seraient néanmoins que, sommes toutes, fort banales s’il n’avait l’essentiel : c’est l’homme de deux mondes, comme au demeurant nombre de nos contemporains peuvent l’être aujourd’hui et comme cela apparaît notamment dans son fameux système figuré des connaissances humaines gravé par Cochin dans l’édition de 1751 : celui - traditionnel - de l’arbre de la connaissance et celui du rhizome si familier à nos visualisations contemporaines des réseaux dont il nous faut parler maintenant.

Au travers de la création, de l'accompagnement  et de l’animation des espaces d’innovation, nous nous sommes posé la question de ce en quoi ces espaces illustrent le développement d'une nouvelle économie de la connaissance au travers de leur gouvernance, leurs modèles économiques, leur impact sur un territoire, la création d'entreprises et d'emplois qu'ils peuvent permettre.
Une entreprise ou un territoire peuvent-ils encore se passer de tels outils?
En quoi incarnent-ils une véritable économie du lien capable de mieux traverser la crise
Illustrent-ils la genèse d'une véritable diplomatie des savoirs utilisant les laboratoires vivants comme de réelles portes ouvertes sur les marchés internationaux?

Illustration de régions de développement économique rural au sein des laboratoires de demain à travers de Territoires de Demain, Mataró, CIMLAB, le  paradigme de Queretaro …

Présentation des Living Labs en réseaux: RELAI et LEILAC un espace de coopération atlantique, actuellement sont représentés au sein des réseaux et son Conseil d'Administration des personnalités les pays suivants: Argentine, Belgique, Bolivie, Brésil, Cameroun, Chile, Colombie, Côte d’Ivoire, Cuba, Équateur, Espagne, France, Luxemburg, Mexico, Paraguay, Pérou, Sénégal, Uruguay,  USA, Venezuela.
Pour conclure :

Citons Diderot : «Par le moyen de l’ordre encyclopédique, de l’universalité des connaissances et de la fréquence des renvois, les rapports augmentent, les liaisons se portent en tous sens, la nomenclature se complète, les connaissances se rapprochent ou se fortifient… ». N’est-ce pas là, notamment entre espaces de l’innovation au cœur des campagnes, notre quotidien

lundi 1 avril 2013

La Grand Joction: Les Living labs sont-ils des living fables?

video

Les Living labs sont-ils des living fables?
Bordeaux - 29/03/2013
Sur You Tube

Table ronde
Intervenants
  1. Laura Garcia Vitoria, Présidente de LEILAC
  2. Leonard Janer, TecnoParque Mataro (Ville de Mataro)
  3. Manuel Gomez Alvarez , le quartier de la création de Zorrotzaurre (Ville de Bilbao)

LES LIVING LABS: CERTITUDES ET INTERROGATIONS
Plan d’intervention en dix points de Laura Garcia Vitoria
  1.  Les living labs: certitudes et interrogations
  2. Les living labs de développent d'une économie territorial, une dynamique innovatrice
  3. Objectifs: création, accompagnement  et animation des espaces d’innovation
  4. Trois questions de fond
  5. Qu'est ce qu'un laboratoire  de développement économique territorial? 
  6. Le citoyen de demain  comme acteur et porteur d’expertises
  7. La cartographie de la connaissance et des competences et les laboratoires de la creativité 
  8. Les living labs en réseaux: le réseau leilac (my-innovation et link-innovation)
  9. Le  Mexique, pays de la connaissance : “Le  paradigme de Queretaro”
  10. La Colombie, pays des innovations ouvertes et de rupture
  11. Conclusion: les critères de certification et d‘évaluation d'un territoire intelligent et d’un espace d’innovation et de développement économique, culturel et social